Organisation revue pour le contrôle des viandes

Photo: archives Zoom sur « Photo: archives » (touche ESC pour fermer)
Abattoir

La loi se met à jour pour l’abattage des animaux et le contrôle des viandes. Le Gouvernement a adopté des modifications à l’ordonnance en la matière. La nouvelle organisation offre les bases légales pour permettre à la vétérinaire cantonale de déléguer des tâches de contrôle des viandes et des animaux avant abattage à des vétérinaires praticiens non officiels. Il s’agit d’adapter la législation cantonale à la fédérale.

Le but est aussi de poursuivre la professionnalisation de la fonction publique. Concrètement, le travail au quotidien ne subit pas de grand changement. La nouveauté consiste surtout dans la hiérarchisation de l’organisation du contrôle des viandes. Désormais, trois vétérinaires officiels qui ont suivi une formation qualifiante sont nommés dans les trois districts. Ils dirigeront le contrôle des viandes dans un cercle d’abattoirs. Ces vétérinaires officiels seront aussi l’interlocuteur direct du SCAV, ils chapeauteront la planification des absences, rempliront certaines tâches dans la surveillance des abattoirs et en matière d’épizootie. Des tâches de contrôle des viandes et des animaux avant abattage seront déléguées à des vétérinaires praticiens non officiels qui possèdent les qualifications requises. Le cahier des charges de chacun sera détaillé dans un mandat de prestation. Tous seront rétribués par l’Etat, en déduisant les émoluments touchés auprès des bouchers.

Ces modifications entreront en vigueur le 1er avril. /iqu

Partager
Link
Météo