Damassine AOP: appellation pas toujours respectée

Il y a trop d'abus dans l'utilisation des appellations protégées en Suisse. C'est ce que révèle une enquête des chimistes cantonaux, menée l'an dernier et publiée jeudi après-midi. Environ 1'000 établissements ont été contrôlés. Le bilan est jugé insatisfaisant.

La damassine au coeur du problème

La damassine est particulièrement touchée. La dénomination « Damassine AOP » fait partie des appellations le plus souvent utilisées de façon abusive. Un taux de 42% de contestation a été relevé. Au total, 625 produits suisses avec une dénomination protégée ont fait l'objet de contrôles. Parmi eux, 85 étaient annoncés comme tels par  les commerçants, alors qu'il s'agissait en réalité d'autres produits. Outre la damassine, les dénominations « montagne » et « alpage » sont en tête de liste de celles utilisées de manière abusive. /mle

Partager
Link
Météo