Plaidoyer pour des classes à degrés multiples

Groupe de promotion des classes à multi-degrés Zoom sur « Groupe de promotion des classes à multi-degrés » (touche ESC pour fermer)
Le Groupe de promotion des classes à multi-degrés défend sa solution pour éviter des fermetures d'écoles dans le Jura.

La création de classes à degrés multiples permettrait d’éviter la fermeture d’écoles dans les villages du canton du Jura. Un groupe de citoyens et de politiques qui compte une petite dizaine de personnes défend cette solution. L’organisme s’est formé à l’automne dernier à l’initiative d’habitants d’Undervelier et de Soulce. Le Groupe de promotion des classes à multi-degrés a présenté sa démarche en détails vendredi matin devant la presse. Il en a profité pour défendre une motion qui sera débattue le 28 février prochain par le Parlement jurassien. Le texte de la députée verte Erica Hennequin demande au Gouvernement jurassien de prendre des mesures pour que cette solution puisse devenir une alternative aux classes à degrés unique et de prévoir un complément d’information pour les enseignants concernés. L’exécutif cantonal recommande le rejet de la motion. Le Groupe de promotion des classes à multi-degrés ne perd pas espoir pour autant. Il relève que les contacts pris avec des députés de divers partis via une lettre de sensibilisation sont positifs.

Une solution flexible dans l’intérêt des villages

Le groupe souhaite donc offrir la possibilité de créer de classes à plusieurs degrés au-delà des deux prévus par la loi cantonale. Il reconnaît que cette solution n’est pas forcément facile à mettre en place mais estime qu’elle ne péjore pas la qualité de l’enseignement. Le groupe affirme que les classes à degrés multiples développent l’autonomie des élèves ainsi que leurs compétences sociales et favorise la diversification des apprentissages.

Il relève également que d’autres cantons utilisent cette solution, notamment le canton de Berne, et cite - notamment - l’exemple de l’école de Perrefitte, dans le Jura bernois. Le groupe estime donc que les classes à degrés multiples ne représentent pas une solution qui appartient au passé. Il précise, par ailleurs, qu’il ne souhaite pas imposer un modèle mais pouvoir le mettre à disposition afin d’éviter la fermeture d’écoles dans des villages.

Le Groupe de promotion des classes à multi-degrés estime, enfin, que le système en place dans le canton du Jura va à l’encontre de la Conception directrice du développement territorial, actuellement en consultation. Le document préconise, notamment, le renforcement de la vie sociale et économique des villages pour maintenir la population. / comm + fco

Partager
Link
Météo