De vifs échanges sur l’autonomisation de l’OVJ

OVJ Zoom sur « OVJ » (touche ESC pour fermer)
L'autonomisation de l'OVJ suscite quelques prises de becs sur les réseaux sociaux (photo: archives).

La campagne sur l’autonomisation de l’Office des véhicules du Jura se durcit. Le ton est monté d’un cran mardi sur le réseau social Facebook. La cheffe de l’OVJ est sortie du bois à titre privé pour dénoncer une publicité des opposants qu’elle qualifie de mensongère.

Karine Marti ne mâche pas ses mots

« Stop aux mensonges ! » C’est ainsi que Karine Marti s’est exprimée sur Facebook au sujet d’une publicité faisant comprendre que le site de Porrentruy de l’Office des véhicules serait supprimé en cas d’autonomisation. « Messieurs les opposants, vous manipulez les gens. Soit vous ne savez pas lire, soit vous mentez effrontément à la population ».

Karine Marti peut-elle prendre position de la sorte en qualité de cheffe de l’OVJ ? Oui, nous a-t-elle répondu. « Nous sommes en démocratie. J’ai le droit de m’exprimer sur mon profil personnel, de dire ce que je pense ». Karine Marti affirme avoir tout de même réfléchi avant de publier. Elle a été prise entre deux feux, entre le droit de réserve qui impose la retenue quand on est cheffe de service, et le besoin de dénoncer, selon elle, un mensonge. « Je ne m’exprime pas dans les médias à cause du devoir de réserve, et je ne répondrai pas aux commentaires sur Facebook. Mais je ne peux pas rester insensible devant cette publicité. Je suis choquée et le personnel de l’OVJ aussi », nous a confié Karine Marti.

La cheffe de l’Office de véhicules affirme encore ne pas vouloir dire aux gens ce qu’ils doivent voter, mais demander que le projet soit étudié et qu’on n’invente pas des choses. Karine Marti ne craint pas de remise à l’ordre pour s’être exprimée sur la toile.

Pierluigi Fedele réplique

La prise de position de Karine Marti a fait réagir le député CS-POP Pierluigi Fedele. Il s’est fendu d’une vive réaction sur Facebook : « Votre commentaire, en qualité de cheffe de service et fonctionnaire, prouve bien comment, pourquoi et pour qui ce dossier est mené », écrit le député. Et d’ajouter notamment : « Il y a des chefs de service qui seraient remis à l’ordre pour moins que ça par votre collègue de parti ministre des finances ». Nous avons contacté Pierluigi Fedele pour développer sa réaction. Le député CS-POP nous a indiqué qu’il maintenait ses propos mais qu’il ne souhaitait pas les commenter davantage. Pierluigi Fedele précise encore qu’il ne fait pas partie du comité d’opposants mais qu’il soutient leur démarche.

L’ambiance s’échauffe donc sur les réseaux sociaux au sujet de l’autonomisation de l’OVJ. Le scrutin du 28 février semble plus sensible qu’il n’y paraît… / rch + fco

 

Partager
Link
Météo