L’erreur existera toujours

Matériel de vote 18.10.15 Zoom sur « Matériel de vote 18.10.15 » (touche ESC pour fermer)
Le matériel de vote distribué l'automne dernier pour les élections cantonale et fédérale

Les services cantonaux n’ont commis aucune erreur dans l’affaire des bulletins de vote incomplets. C’est ce qui ressort de la réponse du Gouvernement jurassien à la question écrite de Christophe Terrier intitulée « Erreur d’impression des bulletins de vote ». Le député Verts demandait des clarifications suite à la distribution, l’automne dernier, de carnets de vote erronés lors des élections cantonale et fédérale. Certains livrets comportaient des listes doublées pour l’élection au Conseil national alors que d’autres n’y figuraient pas. Les Verts, la Jeunesse socialiste et progressiste, ainsi que le Rauraque du Nord avaient été touchés par cette erreur qui concernait 300 à 500 bulletins.

Il s’agit d’une erreur de l’imprimerie. L’exécutif cantonal est très clair sur ce point dans sa réponse apportée jeudi après-midi. Les carnets de vote erronés ne sont pas imputables à l’Etat. C’est d’ailleurs la Chancellerie qui avait constaté la présence de carnets incomplets le 24 septembre dernier. Dès le lendemain, l’imprimeur était convoqué par les services de l’Etat. Et c’est lui qui a avancé ce chiffre de 300 à 500 bulletins. Le Gouvernement précise aussi qu’un avis aux électeurs a rapidement été transmis. Publiée dans le Journal officiel, mais aussi dans le matériel de vote ou par courrier séparé, l’information est arrivée à chaque électeur. Au final, seules deux personnes ont fait état de carnets incomplets auprès de leur administration communale. Vu les mesures prises et le très faible nombre de cas signalés, l’exécutif estime que les pertes de voix ont été très marginales.

Dans sa réponse, le Gouvernement détaille aussi en trois points les contrôles mis en place pour éviter ce genre de péripétie. Tout d’abord, la Chancellerie remet son bon à tirer à l’imprimeur. Les contrôles de qualité sont du ressort de l’imprimerie. Et dans ce cas, le bon à tirer était exact. Ensuite, le Gouvernement précise qu’il est de la responsabilité de l’imprimeur d’effectuer des vérifications. Selon ses dires, elles ont été faites. Un contrôle a été réalisé tous les 1'000 exemplaires et aucune erreur n’a été constatée. Enfin, la Chancellerie vérifie par sondage les bulletins qui lui sont remis en réserve. C’est d’ailleurs lors de ce processus que l’erreur a été constatée. Cette vérification sera dorénavant étendue à des cartons de bulletins destinés aux communes jurassiennes. Le Gouvernement précise encore que la marge d’erreur existera toujours. /msc

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo