Cartier à Glovelier : la CJA lève son opposition

L’entreprise Cartier peut s’établir à Glovelier. La Chambre jurassienne d’agriculture a levé l’opposition qu’elle avait déposée au début de ce mois de février pour utilisation démesurée du sol (indice minimum d’occupation du terrain non respecté). La manufacture horlogère et la CJA sont parvenues à un accord au terme d’échanges bilatéraux.

Enseignements à tirer

Cartier a redimensionné son projet, limité ses aires d’extension et condensé ses places de parc. Du coup, une parcelle de 4'500 mètres carrés est libérée, soit pour le développement futur de l’entreprise, soit pour l’implantation d’une autre firme. Directeur de la Chambre d’agriculture, Michel Darbellay est aujourd’hui satisfait et salue l’ouverture d’esprit de Cartier, dans un souci de développement durable. Il veut aussi tirer les enseignements de cette affaire. « Il y a un message politique à faire passer. Il existe dans le Jura toute une série de surfaces qui ne sont pas soumises à des indices d’utilisation du sol. Les autorités doivent prendre conscience de la nécessité d’introduire de tels indices. L’exemplarité de Cartier doit faire école pour les futurs cas de constructions. L’agriculture ne s’oppose pas au développement économique, elle le souhaite même, mais à la condition de respecter l’emprise sur le sol. On ne doit pas le gaspiller, sinon les exploitations agricoles perdent leur outil de production ». /rch (photo CJA)

Partager
Link
Météo