Thermoréseau poursuit sa progression

Le Thermoréseau continue de grignoter Porrentruy. Le réseau de chauffage à distance bruntrutain va s’étendre ces prochains mois. L’entreprise a informé en début de semaine l'ouverture de plusieurs chantiers ce printemps. Ce chauffage à partir de l’énergie-bois compte actuellement 360 raccordements. Les travaux permettront de fournir de la chaleur à une dizaine de bâtiments supplémentaires. Sur 150 mètres, deux conduites seront notamment enfouies le long de la route de Bure. Des feux de signalisations régleront la circulation. Le chantier devrait durer deux mois. Manuel Godinat, le directeur de Thermoréseau, indique que les tuyaux seront surdimensionnés afin d’envisager le raccordement du site bruntrutain de l'Hôpital du Jura. D’autres chantiers, moins conséquents, seront ouverts en ville ces prochaines semaines: dans le secteur des Jonnières, à la rue de l’Argile, à la rue du 23 juin et au faubourg de France.

 

Un hiver assez doux et un mazout au plus bas

Ces derniers mois, le Thermoréseau a dû faire face à des températures clémentes et à un prix du mazout également clément. Deux facteurs qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur le développement du chauffage à distance. Manuel Godinat remarque d’ailleurs que les petits propriétaires ont un peu plus de mal à raccorder leur bâtiment. Toutefois la société a connu une belle progression pour cet exercice, avec environ 45 nouveaux contrats, du jamais vu depuis la création du Thermoréseau en 1999.

 

Une nouvelle centrale à plein régime

Depuis novembre, la seconde centrale est opérationnelle, ce qui permet de limiter au maximum l’utilisation de la chaudière au mazout. Auparavant, dès que la température avoisinait les 0 degré, l’entreprise avait recours au mazout en appoint aux chaudières bois. Manuel Godinat précise que dorénavant « on est presque à 100% autonome ». Pour cet hiver, le directeur de Thermoréseau estime que 4,1 millions de litres de mazout seront substitués. /ncp

Partager
Link
Météo