Coup dur pour la scène alternative delémontaine

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
La Cave à Mines (en bas, à gauche) a fermé ses portes

Cette fois, c’est définitif : la Cave à Mines n’accueillera plus son public. Ce lieu alternatif situé dans la vieille ville de Delémont a dû fermer ses portes il y a une dizaine de jours, son bail ayant été résilié à cause de plusieurs accusations de tapage nocturne. Le Mouvement Delémontain pour la Musique et les Arts (MDMA) s’est mobilisé pour tenter de convaincre la commune de garder cet espace ouvert, en vain.

« La culture ne s’accompagne pas uniquement de sirop à la grenadine »

Pour le président du MDMA, Patrick Monnin, la culture a une place prépondérante dans le panorama delémontain. Reste que les autorités doivent comprendre « que la culture ne s’arrête pas à 22h30 et qu’elle ne s’accompagne pas uniquement de sirop à la grenadine », selon Patrick Monnin. Le Mouvement Delémontain pour la Musique et les Arts cherche activement une solution pour pérenniser la scène alternative dans la capitale jurassienne. Actuellement, un projet est en cours. Il est mené par l’Association des Rondez qui a fédéré plusieurs associations. Quant aux anciens locataires de la Cave à Mines, ils vont poursuivre leurs activités sous le nom de « Jurassic Punk », un mouvement qui a souhaité se dissocier du MDMA, dont la volonté de discuter et de trouver un compromis ne semble pas en adéquation avec la situation. Ces projets devraient être présentés ces prochains jours. /mle

Partager
Link
Météo