Les porteurs d'appareils auditifs payeront plus

Fin des déductions pour les porteurs d’appareils auditifs. Désormais, seules les personnes souffrant d’une surdité complète pourront déduire une somme de 2'500 francs de leurs impôts. Lors des questions orales au Parlement mercredi, le député Vert, Christophe Terrier, a demandé au Gouvernement de lui expliquer les origines de cette suppression et l’estimation du montant supplémentaire d’impôts qui sera ainsi perçu.

« Cela n’a pas été fait subrepticement ». Le ministre des finances, Charles Juillard, a rappelé que cette suppression n’avait pas été cachée : « elle est clairement expliquée dans le guide et une conférence de presse a été donnée pour informer les citoyens de ces modifications ». Le canton du Jura applique simplement une décision du Tribunal fédéral de 2009. Charles Juillard a précisé que « la déduction pour surdité avait été introduite en 2006 et qu’un arrêt du TF de 2009 impose de l’appliquer strictement aux personnes complétement sourdes uniquement ».

Auparavant, le Jura se fondait sur une application un peu moins restrictive. Il demandait des certificats médicaux qui attestaient des degrés de surdité (1, 2 et 3). Or, depuis l’année passée, les médecins n’attestent plus de ces degrés de surdité. Le canton est donc obligé d’appliquer uniquement cette déduction aux personnes souffrant d’une surdité complète.

Les effets de cette suppression sont assez difficiles à évaluer. Selon Charles Juillard, environ 100'000 francs de plus reviendront aux impôts. /lbr

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo