Rappel sur le devoir de réserve

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Photo: archives

Les dérapages sur les réseaux sociaux s’invitent au Parlement. Lors des questions orales, Rémy Meury est revenu sur les « débordements de la cheffe de l’Office des véhicules (OVJ) sur Facebook » dans le cadre de la campagne sur l'autonomisation de l'office. L’élu du groupe Verts et CS-POP a rappelé mercredi à la tribune du Parlement que les agents de la fonction publique était tenu au devoir de réserve : « Celui-ci impose aux employés de l’Etat de faire preuve de retenue lorsqu’il ne partage pas l’avis de leur supérieur mais il a surtout pour objectif de garantir l’impartialité et la neutralité de l’administration dans les dossiers qu’elle traite ». Rémy Meury estime que ce devoir n’a pas été respecté par Karine Marti. Il demande au Gouvernement s’il a pris des mesures à son encontre.

« Un chef de service doit faire encore plus attention ». Dans sa réponse, la ministre de l’intérieur, Nathalie Barthoulot a insisté sur la responsabilité des cadres : « Les employés de l’Etat et plus particulièrement les cadres et les chefs de service sont soumis à un devoir de fidélité vis-à-vis de leur employeur. Ils sont tenus de remplir leur fonction avec diligence, compétence et efficacité selon les règles de la bonne foi ». Dans le cas évoqué par Rémy Meury, le mode de réponse était plutôt privé mais la ministre socialiste avoue qu’une réponse officielle aurait été plus appropriée. Un rappel général sera fait aux employés de l’Etat sur les règles en la matière et en particulier le devoir de réserve. /lbr

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo