Débuts satisfaisants pour Cinemont

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Plus de 50'000 personnes ont franchi les portes de Cinemont depuis son ouverture en novembre 2015.

Cinemont est sur les bons rails. Après plus de cent jours d’activités depuis son ouverture en novembre dernier, le complexe cinéma de Delémont a enregistré plus de 50'000 entrées. Un chiffre satisfaisant pour la promotrice, Edna Epelbaum, qui vise 160 à 180'000 spectateurs d’ici la fin de la première année. La prudence reste toutefois de mise car la saison estivale n’est pas la plus propice pour la branche, d’autant que l’effet de nouveauté sera passé. Les responsables sont particulièrement fiers d’avoir pu développer différents événements, tels que la collaboration avec Passion Cinéma ou le projet Metropolitan Opera qui propose des retransmissions d’opéras en direct de New York. La promotrice souhaite aussi s’investir dans de nouveaux partenariats avec les aînés, en contactant par exemple les homes, ou encore avec les écoles.  

Les Jurassiens curieux…

Les séances de l’après-midi et les nocturnes du week-end fonctionnent également plutôt bien selon Edna Epelbaum. Pour la promotrice, cela vaut la peine de proposer des films à ces heures si une dizaine de personnes sont présentes dans la salle, ce qui est le cas actuellement. Edna Epelbaum est particulièrement étonnée de la curiosité des Jurassiens. « La curiosité d’avoir quelque chose ici à Delémont, de découvrir ou redécouvrir le cinéma, d’aller voir un film dont on ne parle pas forcément dans tous les médias est quelque chose que je rencontre beaucoup moins dans les autres villes » ajoute-t-elle.

Quels rapports avec les autres cinémas delémontains ? 

La promotrice souhaite également mieux travailler avec les autres cinémas de la ville, le Lido refuse pour l’instant toute collaboration contrairement à la Grange. L’établissement de la vieille ville et le complexe ont ainsi développé différents projets, tels que Passion Cinéma et le Festival du sud qui se tiendra en mars dans le cadre de la semaine sans écran. Edna Epelbaum envisage aussi pour l’avenir une collaboration plus étroite en matière de programmation. /alr   

Partager
Link
Météo