La pêche face à des défis toujours plus nombreux

Les pêcheurs doivent s’adapter face à une pêche qui devient de plus en plus difficile. Ils étaient réunis samedi à Courtemaîche pour parler des perspectives de la branche lors de la 37e Assemblée générale de la Fédération cantonale des pêcheurs jurassiens. Parmi les points importants, le nombre de poissons qui diminue dans les cours d’eau jurassiens. Cette baisse s’explique par différents facteurs, notamment les effets météorologiques, les niveaux de l’eau ou encore la pollution.

Une collaboration renforcée avec l’Office de l’Environnement

La Fédération a présenté un nouveau projet en matière de pollution. Il prévoit notamment une liste plus étendue des dénonciations. Les pêcheurs pourront désormais dénoncer les infractions commises par des privés ou des communes. Vu le temps important qu’ils passent au bord de l’eau, il est fréquent que les pêcheurs observent des irrégularités. Le président de la Fédération cantonale des pêcheurs jurassiens, Alain Christe, donne l’exemple de déversoirs d’orage qui ne sont pas curés ou de personnes qui vident leur piscine avec de l’eau chlorée dans un cours d’eau. Dans de tels cas, les pêcheurs pourront concrètement agir en appelant directement l’Office de l’Environnement ou la police.

Un meilleur suivi des dénonciations effectuées sera également mis en place. En collaboration avec l’Office de l’Environnement, la Fédération pourra faire savoir aux pêcheurs si leur dénonciation a fait l’objet de poursuites judiciaires ou non. Selon Alain Christe, « il ne s’agit pas de donner des noms ou des montants d’amende ». Ce mécanisme doit simplement permettre d’augmenter la crédibilité des autorités et de la Fédération auprès des pêcheurs. /alr   

Partager
Link
Météo