Votation sur l’OVJ : analyse d’un succès

Image d'urne Zoom sur « Image d'urne » (touche ESC pour fermer)
Les urnes ont donné une victoire à la gauche lors de la votation sur l'OVJ.

La gauche pavoise dans le Jura. L’autonomisation de l’OVJ, l’Office des véhicules, n’a pas passé le cap de la votation populaire dimanche. Le projet porté par le Gouvernement et la majorité de droite du Parlement a été rejeté à près de 65%. Le référendum avait été lancé par le Parti socialiste. Ce succès intervient dans un contexte particulier pour la gauche.

Le non massif à l’autonomisation de l’OVJ constitue une victoire de plus pour la gauche, tant dans les urnes qu’au niveau juridique. Pour rappel : le salaire minimum avait été accepté par le peuple jurassien en mars 2013 et la Cour constitutionnelle a décidé récemment d’obliger le Parlement  à se prononcer à nouveau malgré le refus d’entrer en matière en septembre dernier. Autre victoire récente pour la gauche : la mesure Optima sur l’impôt minimum de 50 francs qui a été cassée par cette même Cour constitutionnelle.

Le ciel n’est toutefois pas tout rose pour la gauche jurassienne qui a perdu un siège au Gouvernement lors des dernières élections cantonales. Le PS a, par ailleurs, égaré deux fauteuils au Parlement et le CS/POP un siège. Les Jurassiens éliraient donc à droite mais voteraient à gauche. Une affirmation que relativise l’ancien conseiller national socialiste Jean-Claude Rennwald (à écouter uniquement sur la version classique du site):

Pour François Lachat, le lien entre ces différents dossiers – l’OVJ, le salaire minimum et l’impôt minimum - ne peut pas être effectué. L’ancien ministre et ex-conseiller national PDC souligne le caractère spécifique de la votation sur l’Office des véhicules qui va au-delà du clivage gauche-droite (à écouter uniquement sur la version classique du site):

Reste que la droite et la gauche vont continuer à s’affronter dans le Jura. Prochaine étape : la suite des débats sur le salaire minimum. Le Parlement sera donc appelé à se déterminer une nouvelle fois. Gageons que la gauche ne manquera pas de défendre âprement sa position… /fco

Partager
Link
Météo