Des comptes positifs, mais pas euphoriques

Charles Juillard Zoom sur « Charles Juillard » (touche ESC pour fermer)
Charles Juillard a présenté les comptes 2015 du canton du Jura à la presse mercredi matin.

Le Jura affiche des chiffres noirs pour la deuxième année consécutive. Les autorités cantonales ont présenté le résultat de l’exercice 2015 mercredi matin. Les comptes de l’an passé bouclent ainsi sur un bénéfice d’un million de francs. Un résultat réjouissant étant donné que le budget prévoyait un excédent de charges de 4,5 millions.

Deux événements extraordinaires

Trois raisons permettent d’analyser cette situation. Premièrement, ce résultat équilibré a été rendu possible par l’impulsion du programme d’économie OPTI-MA dont les premiers effets se sont faits sentir l’an passé. Total des économies en 2015 : plus de 10 millions de francs.

D’une part, le double versement de la Banque nationale suisse pour un montant de 9 millions et d’autre part, les derniers dossiers de l’amnistie fiscale qui ont rapporté 8,5 millions de francs. Soit un total de 17 millions et demi de francs.

Ces deux montants imprévus ont ainsi permis d’attribuer 17 millions à la réserve pour risques conjoncturels. Une somme qui a été totalement dissoute dans le cadre du budget 2016.

Moins d’impôts des personnes morales

En ce qui concerne les variations ordinaires des comptes 2015, les dépenses ont été inférieures au budget de 5 millions. Ce qui a permis de compenser les 6 millions de charges supplémentaires liées à l’augmentation des soins sollicités par la population à l’Hôpital du Jura et aux hôpitaux hors canton.

Quant aux impôts ordinaires des personnes physiques, ils sont en hausse de 5,5 millions. Une augmentation qui permet de compenser les recettes provenant des personnes morales stables par rapport à 2014, contrairement à des prévisions plus positives.

Légère baisse de la dette cantonale

Le doublement du versement de la part de la BNS et les derniers dossiers traités dans le cadre de l’amnistie ont en outre permis de réduire la dette brute de 12 millions. Elle passe ainsi de 330 à 318 millions de francs. « La dette reste élevée, mais elle reste tout à fait supportable par rapport à notre budget d’une manière générale et au PIB cantonal », a déclaré le ministre jurassien des finances Charles Juillard.

Prudence pour les années futures

« Cet exercice 2015 représente la fin d’un cycle favorable pour les finances du canton », a indiqué le ministre. « On constate depuis 2011 une amélioration des résultats financiers mais dès l’an prochain, nous aurons moins de rentrées fiscales, notamment des personnes morales suite à l’abandon du taux plancher et le ralentissement de la conjoncture. Il faudra donc à la fois tenir compte des rentrées fiscales en baisse et des charges supplémentaires telles que celles liées notamment au Théâtre du Jura, aux hospitalisations extérieures et aux nouvelles places en crèches », a conclu Charles Juillard. /afa

Interview Charles Juillard

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo