Des primes pour soutenir l’élevage chevalin

Photo: archives Zoom sur « Photo: archives » (touche ESC pour fermer)
Photo: archives

Un système de primes pourrait venir en aide aux éleveurs chevalins. La proposition émane de la députée UDC Brigitte Favre. L’élue agrarienne a déposé une motion au Parlement jurassien qui demande la réaffectation de la subvention à l’exportation des chevaux, abolie en décembre suite aux décisions de l’Organisation mondiale du commerce. Les montants seraient redistribués via des primes aux éleveurs répondant à diverses exigences. Ils devraient notamment être exploitants agricoles, posséder au moins deux juments avec certificat d’origine et être affiliés à un syndicat, pour y prétendre.

Ce ne serait donc plus forcément la commercialisation des chevaux qui serait ciblée, mais avant tout le maintien du cheptel. Brigitte Favre constate une importante diminution du nombre de poulinières et de poulains. Il s’agirait donc de soutenir les agriculteurs qui font l’élevage pour éviter qu’ils n’abandonnent ce secteur pour des raisons financières. L’exportation n’est pas la priorité à son avis. Il faut déjà viser la vente au niveau suisse en changeant les avis négatifs souvent répandus en Suisse allemande sur les chevaux Franches-Montagnes. Et plusieurs actions ont été mises en place pour sa promotion : une liste des chevaux à vendre, les expositions à l’étranger, et la vente des chevaux à Delémont. /iqu

Partager
Link
Météo