Le voyageur jurassien mangé au même tarif que les autres

Photo: archives Zoom sur « Photo: archives » (touche ESC pour fermer)
Photo: archives

Les voyageurs passeront à la caisse. Le prix des billets des transports publics augmenteront de 3% au moment du changement d’horaire de décembre. L’Union des transports publics en a fait l’annonce mercredi. Cette hausse est due à l’augmentation du prix du sillon décidée par le Conseil fédéral, afin de financer le renouvellement et l'entretien des infrastructures, et se répercute en partie sur les usagers.

Pour ce qui est des utilisateurs jurassiens, le canton ne peut guère influencer ces tarifs. « La marge de manœuvre est réduite », explique le chef de la Section de la mobilité et des transports, David Asséo. Pour alléger les prix, il faudrait que l’Etat ou un généreux sponsor mette la main à la poche, ce qui ne s’est jamais produit. Les calculs pour 2017 ont par ailleurs déjà été faits en tenant compte de cette hausse de 3%.

À la question de savoir si les usagers jurassiens, pour certains déjà mécontents des prestations, ne risquent pas de déserter les transports publics, David Asséo répond que sa section y travaille. Des contacts ont été pris avec les CFF pour régler les problèmes de correspondance à Bienne, notamment, ou la sur-occupation de certaines lignes à certaines heures. Le délégué aux transports estime toutefois que tout compris, les transports publics restent moins coûteux que la voiture. Il milite toutefois pour des hausses, puisqu’elles ont été décidées, raisonnables, et pour offrir des services de qualité aux usagers. /iqu

Partager
Link
Météo