La diversification de l’économie jurassienne se poursuit

Promotion économique Zoom sur « Promotion économique » (touche ESC pour fermer)
La Promotion économique jurassienne a présenté des résultats « globalement positifs » (photo, de gauche à droite: Jean-Claude Lachat, délégué à la Promotion économique, Jacques Gerber, ministre de l'Economie et de la Santé, Claude-Henri Schaller, chef du Service de l'économie et de l'emploi).

Une année 2015 qualifiée de « globalement positive » pour la Promotion économique jurassienne. L’organisme a présenté ses résultats mercredi matin. En tout, 45 entreprises ont été soutenues ou accompagnées l’an dernier pour un potentiel de 327 places de travail à moyen terme. Les résultats sont inférieurs à ceux de 2014 avec 57 projets pour environ 500 emplois.

Près de 50% du potentiel de créations de places de travail issu des chiffres 2015 concerne, par ailleurs, des domaines de diversification économique comme les technologies propres, médicales, ou encore les technologies de l’information et de la communication. La proportion se montait à 62% en 2014 et dépassait pour la première fois depuis l’entrée en souveraineté du canton du Jura celle des secteurs d’activités traditionnels. La tendance à la diversification se confirme, relève ainsi la Promotion économique. Elle devrait encore s’amplifier avec la future ouverture de l’antenne jurassienne du Parc suisse de l’innovation installé à Allschwil, dans le canton de Bâle-Campagne. La structure sera basée dans la zone d’activités Innodel, à Delémont.

La collaboration avec Bâle-Campagne et Bâle-Ville va encore s’intensifier avec l’adhésion du canton du Jura à l’association « BaselArea.swiss » qui regroupera plusieurs organismes de promotion économique. Le Parlement jurassien se prononcera le 23 mars prochain.

A noter encore que les moyens à disposition de la Promotion économique jurassienne en 2015 ont diminué l’an dernier en raison des économies liées au programme OPTI-MA. Le montant pour les soutiens directs aux PME est passé de 1,65 million de francs à 1,5 million. Au chapitre des satisfactions, à relever que la progression du PIB jurassien a été supérieure à la moyenne suisse en 2013 pour la quatrième année consécutive. Elle se monte à 3,8% dans le Jura contre 1,8% à l’échelle nationale.

Des conditions-cadres plus difficiles

Le ministre de l’Economie et de la Santé, Jacques Gerber, a indiqué mercredi matin que les conditions-cadres pour la création et l’implantation d’entreprises se sont péjorées ces dernières années. Plusieurs incertitudes pèsent toujours sur l’évolution économique : l’adoption de l’initiative du 9 février 2014 sur l’immigration de masse, la mise en œuvre de la réforme de la fiscalité des entreprises III, le franc fort ou encore les zones de turbulence qui traversent certains marchés d’exportation. Le département de l’Economie et de la Santé souhaite donc modifier la loi sur le développement de l’économie cantonale afin d’ancrer le soutien et la promotion de l’innovation dans la législation. Des travaux en ce sens ont été lancés et un projet devrait être présenté l’automne prochain au Parlement jurassien. Jacques Gerber n’a pas caché qu’une telle révision ne suffirait pas à lutter contre ces aspects négatifs. Il estime toutefois que cela permettra de mieux soutenir les projets innovants et faciliter l’implantation d’entreprises dans le canton du Jura. /fco

Partager
Link
Météo