Le SEPE + a franchi une étape cruciale

Un projet d’avenir pour les communes ajoulotes. Les délégués du Syndicat d’épuration des eaux usées de Porrentruy et environs étaient réunis vendredi soir à Rocourt. L’assemblée a approuvé le concept qui prévoit la reprise de l’ensemble des canalisations par une nouvelle instance. Le SEPE + sera un instrument communal où chaque localité sera représentée, à savoir Alle, la Baroche, Bressaucourt, Cornol, Courgenay, Courtedoux, Fontenais, Grandfontaine, Haute-Ajoie, Porrentruy et Rocourt. L’objectif de ce nouvel organe est de gérer de manière globale l’épuration sur tout ce territoire afin qu’elle soit la plus irréprochable possible. Le regroupement permettra de maîtriser les coûts et de professionnaliser la gestion des eaux usées. Les assemblées communales devront encore se prononcer cette année sur ce projet. A Porrentruy, le peuple devra donner son avis le 5 juin.

Vendredi soir, les délégués ont donc accepté différents règlements et un crédit-cadre de 5 millions de francs. Cette somme sera destinée au rachat des dettes contractées par les communes lors de l’assainissement de leurs infrastructures. Même si à terme, cette nouvelle organisation permettra de plafonner le prix de l’eau, la première conséquence sera une augmentation du tarif. Mais cette hausse est d’abord imputable à la nouvelle Loi sur la gestion des eaux entrées en vigueur en février. Les communes sont obligées dès cette année de calculer le prix de l’eau en tenant compte de la valeur de renouvellement de ses infrastructures. Si les localités ajoulotes restent seules, la hausse est encore plus importante. Avec le SEPE +, le prix du m3 pourrait s’élever à 4.77 francs, ce qui représenterait une économie d’environ 5 à 10%. /ncp

Partager
Link
Météo