Petit bénéfice pour Tornos en 2015

Tornos a présenté ses résultats 2015 mardi à la bourse de Zurich. Le fabricant prévôtois de machines-outils a vu son bénéfice net divisé par trois l'an passé (-68,8%) à 895'000 francs (ldd) Zoom sur « Tornos a présenté ses résultats 2015 mardi à la bourse de Zurich. Le fabricant prévôtois de machines-outils a vu son bénéfice net divisé par trois l'an passé (-68,8%) à 895'000 francs (ldd) » (touche ESC pour fermer)
Tornos a présenté ses résultats 2015 mardi à la bourse de Zurich. Le fabricant prévôtois de machines-outils a vu son bénéfice net divisé par trois l'an passé (-68,8%) à 895'000 francs (ldd)

Tornos réalise un bénéfice malgré la crise. Le fabricant prévôtois de machines-outils a présenté le résultat de son exercice 2015 mardi matin à la bourse de Zurich. Il fait état d’un bénéfice net de 895'000 francs, en recul de près de 2 millions par rapport à l’année précédente. Le chiffre d’affaires net du groupe se monte quant à lui à 164 millions de francs, soit une baisse de 6,4% par rapport à 2014. Le président du conseil d’administration, François Frôté, compare cette situation à celle de 2010, qui était similaire. Il relève aussi l’important travail fourni pour s’adapter aux nouvelles réalités du marché.

Une année 2015 difficile

Difficile de parler de résultats économiques sans évoquer l’abolition du taux plancher décidé l’an dernier par la Banque nationale suisse. François Frôté a décrit une année difficile à bien des niveaux. Le président du conseil d’administration de Tornos indique que les clients de l’entreprise ont perdu en compétitivité, que l’horlogerie est en crise, et que la situation en Suisse est de plus en plus inquiétante. Sur le plan international, les marchés européens et chinois connaissent aussi des difficultés, ce qui a eu un impact sur les ventes du groupe prévôtois. Un point positif toutefois, le développement des marchés américains qui ont connu des progrès significatifs. Ils ne permettent toutefois pas de compenser totalement le recul asiatique.

« Tornos n’est plus en danger »

Malgré cette situation peu réjouissante, François Frôté se montre confiant. Il explique que Tornos dispose désormais d’une large gamme complète de machines standards à même de répondre aux besoins de tous les secteurs. L’entreprise se félicite aussi des mesures prises pour maîtriser ses coûts et améliorer sa rentabilité. Elles lui permettent d’être désormais plus flexible face aux fluctuations de la demande. Ce bénéfice, l’entreprise le doit aussi à ses employés qui ont augmenté leur temps de travail à 43 heures par semaine pendant neuf mois, sans hausse de salaire. Concernant les emplois, l’effectif a augmenté principalement sur les sites de production asiatique, avec un total de 22 employés engagés entre la Chine et Taïwan.

Pas de prévision pour l’exercice en cours

Au vu de la situation économique actuelle, Tornos renonce à faire des prévisions pour le résultat 2016. François Frôté explique que la conjoncture est mauvaise pour tous les domaines, et qu’il y a des inquiétudes à avoir d’un point de vue général. Concernant Tornos, le début d’année est « difficile à très difficile, mais il n’est absolument pas prévu de recourir à des licenciements collectifs ». Le président du Conseil d’administration ajoute que d’autres mesures seront prises selon les besoins, que ce soit au niveau des coûts ou par le recours au chômage partiel. L’entreprise poursuivra aussi sa réorientation stratégique dans les années à venir. /ast

Partager
Link
Météo