Ça roule pour le covoiturage

L'entreprise Joray et Wyss de Delémont a été récompensée pour son engagement dans le projet. Zoom sur « L'entreprise Joray et Wyss de Delémont a été récompensée pour son engagement dans le projet. » (touche ESC pour fermer)
L'entreprise Joray et Wyss de Delémont a été récompensée pour son engagement dans le projet.

Le covoiturage connaît un succès grandissant dans la région. En trois ans d’activités, le projet Interreg « Covoiturage dans l’Arc jurassien » a vu la pratique doublée au sein des 90 entreprises participantes. D’après les résultats communiqués mercredi, le nombre de salariés participants est ainsi passé de 13 à 25% parmi les 27'500 employés concernés depuis 2012. Porté par 13 partenaires institutionnels français et suisse, le but de la démarche est de promouvoir le covoiturage dans l’Arc jurassien franco-suisse peu desservi par les transports publics.

Des entreprises de la région primées  

Plusieurs entreprises et covoitureurs ont été récompensés mercredi à Delémont en présence du ministre jurassien de l’Environnement, David Eray. Dans le cadre du troisième challenge de covoiturage qui s’est déroulé en novembre passé, trois compagnies de la région ont reçu un trophée pour avoir comptabilisé le plus d’inscrits par rapport à leur nombre de collaborateurs. Il s’agit des sociétés Joray et Wyss basée dans le chef-lieu jurassien, Baxalta à Neuchâtel et la Manufacture Cartier à Couvet.

Un travail de longue haleine

Selon Romain Chalverat qui promeut le projet au sein de Joray et Wyss, la démarche ne va pas de soi. L’entreprise propose ainsi une prime annuelle pour les employés participants. Elle leur réserve également une place de parking. « Il faut quand même un petit peu aider, il faut motiver et surtout travailler sur la durée, ne pas lâcher l’affaire sans cela le projet a tendance à partir aux oubliettes », souligne-t-il. /alr  

Partager
Link
Météo