Licenciements chez Cartier à Glovelier

Le groupe horloger Richemont s’apprête à supprimer près de 300 postes de travail en Suisse. Sur le plan général, 170 emplois seraient menacés du côté de Cartier et 120 parmi les marques Piaget et Vacheron Constantin.

Richemont confirme la suppression de 300 emplois parmi ces trois marques, sans donner de détails par site de travail. Selon les syndicats Syna Jura et Unia, 15 licenciements seraient envisagés chez Cartier à Glovelier, sur un total de plus de 115 employés.

Syna à la rencontre du personnel à Glovelier

« Comme le prévoit la convention collective de l’horlogerie, une période de consultation du personnel est prévue. Dans le cadre de celle-ci, Syna Jura ira à la rencontre du personnel du site de Glovelier, afin de tenter de trouver des pistes pour réduire le nombre de licenciements. Une démarche qui peut parfois s’avérer difficile. Au terme de cette période de consultation, Syna Jura rencontrera la direction de l’entreprise, afin de présenter les éventuelles pistes évoquées par le personnel. Se posera également la question de garanties quant au développement prévu du site », écrit le syndicat Syna dans un communiqué.

Le développement de Cartier à Glovelier pas remis en cause

Du côté de Richemont, on assure que des mesures d’accompagnement sont prises pour essayer de réduire le nombre de licenciements. La porte-parole du groupe horloger nous a affirmé que la marque continuera d’investir en Suisse, malgré ces suppressions de postes. Selon elle, le développement de Cartier à Glovelier n’est pas remis en cause. /rch + comm

Partager
Link
Météo