Moutier prône une psychiatrie interjurassienne

La psychiatrie doit se développer sur un plan interjurassien. Le conseil municipal de Moutier propose de créer une société anonyme intercantonale pour prendre en charge la psychiatrie régionale. Elle s’installerait dans une nouvelle clinique à construire dans la cité prévôtoise. Le maire de la ville nous a présenté ce projet en primeur aujourd’hui. La démarche ne vise pas à concurrencer le projet d’autonomisation des Services psychiatriques Jura bernois – Bienne-Seeland, mais à offrir une nouvelle piste.

Maxime Zuber déplore que la réflexion en cours se concentre sur le canton de Berne alors qu’un rapport de 2006 préconisait un rapprochement interjurassien rapide. « Nous sommes en 2016, et rien n’a été fait. On se trouve maintenant en situation d’urgence avec le dossier de l’autonomisation, des décisions sont prises et mettent au moins momentanément ce qui existe en péril ». Le maire de Moutier estime que si des mesures avaient été annoncées plus rapidement, la situation actuelle serait plus confortable. « Je crains qu’on ne continue à rien faire, et qu’on se concentre uniquement sur le canton de Berne, et que dans dix ans on se demande pourquoi tout a été transféré à Bienne, parce que c’est ça qui nous attend ».

Le conseil municipal de Moutier va s’adresser aux gouvernements bernois et jurassien pour discuter de son projet. Maxime Zuber ajoute que les experts chargés d’évaluer les conséquences du vote communaliste sur l’hôpital du Jura bernois pourront aussi se pencher sur la question de la psychiatrie.

De son côté, le directeur ad-interim des Services psychiatriques Jura bernois – Bienne-Seeland ne prend pas position sur cette proposition. Il explique ne pas connaître le projet précis. Il attend de disposer d’un catalogue de prestation, d’un plan financier, d’un calendrier et du nombre de lits prévus pour se prononcer. Il ajoute que si un tel projet s’avérait profitable à l’autonomisation des SPJBB, une entrée en matière serait possible. /ast

Partager
Link
Météo