Le dialogue s’immisce dans l’espace public

Myriam Kachour et Samantha Dunning, co-présidentes de l'association Samvada Zoom sur « Myriam Kachour et Samantha Dunning, co-présidentes de l'association Samvada » (touche ESC pour fermer)
Myriam Kachour et Samantha Dunning, co-présidentes de l'association Samvada

La rumeur se propage dans les rues de Bienne. Cette année, l’association Samvada, qui œuvre pour un vivre ensemble serein et responsable, prend un peu d’avance sur la journée internationale contre le racisme qui se tient lundi 21 mars. Elle organise une action de rue sur le thème de la rumeur ce samedi. Plusieurs stands prendront place sur la Place Guisan entre 11h et 16h. L’idée est de permettre aux passants de déambuler d’un poste à l’autre, de participer à des activités et d’échanger sur différentes thématiques, comme les préjugés ou la discrimination. Le projet est soutenu par le Service de l’intégration de la ville de Bienne, ainsi que par le Service de lutte contre le racisme de la Confédération.

« On n’est pas là pour donner des leçons »

L’objectif est de pousser les participants à échanger et discuter avec des inconnus, sur des thèmes parfois délicats, de manière conviviale. « L’important est de partager et réaliser qu’on est tous les même. On n’est pas là pour juger, mais pour réfléchir », a indiqué la co-présidente de Samvada Myriam Kachour. L’association a également donné la parole aux enfants au cours de l’année. Ces derniers ont pris part à la création d’affiches, sur le thème de la rumeur, qui ont été placardées dans le cadre de l’action de rue. /mdu

Partager
Link
Météo