Criminalité stable dans le Jura

Police jurassienne Zoom sur « Police jurassienne » (touche ESC pour fermer)
Le chef de la Police judiciaire Bertrand Schnetz, le commandant de la Police cantonale Damien Rérat, la ministre de l'Intérieur Nathalie Barthoulot et le chef de la Gendarmerie Gilles Bailat (de gauche à droite) ont fait le point sur la criminalité dans le Jura.

La Police cantonale jurassienne est satisfaite. Elle a présenté lundi des chiffres stables au sujet de la criminalité dans le Jura en 2015. Le nombre d’infractions au Code pénal a été de 3'608 cas, contre 3'604 en 2014.

Les infractions dans le canton sont toujours inférieures à la moyenne suisse. La fréquence est de 49,8 cas pour 1'000 habitants (53,3 dans le district de Delémont, 51,2 en Ajoie et 33,7 aux Franches-Montagnes). Quant au taux d’élucidation des affaires criminelles, il est de 38,7% dans le Jura, alors que la moyenne suisse est de 32%.

Trois grosses satisfactions sont à relever : les violences domestiques ont reculé de 31%, les infractions contre l’intégrité sexuelle ont diminué de 48% et le nombre de brigandages a baissé de 43%. A noter aussi la baisse de 6% des infractions contre le patrimoine.

Cambriolages en hausse

En revanche, les vols par effraction – donc les cambriolages – ont augmenté de 7% dans le Jura, alors qu’ils ont reculé de 19% au niveau suisse. La police jurassienne explique que le canton a été principalement impacté en 2015 par la criminalité itinérante provenant des pays de l’Est, et à l’origine de délits sériels. Les 7% d’augmentation représentent 30 affaires. La police souligne que le Jura a enregistré sur trois ans une diminution de 23% des vols par effraction, alors qu’elle est de 25% pour la Suisse.

Au sujet de la Loi sur les stupéfiants, l’augmentation des infractions est de 79% dans le Jura, soit  484 cas en 2015 contre 270 en 2014. Selon la police, cette hausse est due aux dénonciations qui ont permis à plusieurs enquêtes d’aboutir, et à des opérations particulières menées en collaboration avec le Ministère public.

Enfin en ce qui concerne les prévenus, la police jurassienne dresse un bilan réjouissant chez les mineurs, avec un recul de 12% des infractions au Code pénal.

Les forces de l’ordre du canton vont à présent œuvrer pour tenter de faire baisser la statistique des vols par effraction. L’accent sera donc mis particulièrement sur les cambriolages en cette année 2016. /rch + comm

Partager
Link

Galerie photos liée

25.01.2016
Météo