Le Gouvernement s’active pour l’arrêt de Fessenheim

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Photo: archives

La centrale nucléaire de Fessenheim continue à préoccuper les autorités politiques jurassiennes. Le sort de l’installation a été évoqué mercredi au Parlement lors des questions orales. Le ministre de l’environnement David Eray s’est exprimé suite à une intervention d’Erica Hennequin. L’élue des Verts a fait part de son inquiétude quant à la sécurité de la centrale située à 56 kilomètres de la frontière jurassienne. Elle a notamment fait allusion à un incident survenu en 2014 qui a été récemment révélé par les médias allemands. La députée de Courgenay souhaitait également savoir si le Gouvernement jurassien avait entrepris des démarches pour demander la fermeture de la centrale.

« Le Gouvernement n’a pas attendu votre question pour agir »

L’exécutif jurassien avait déjà pris les devants : « Le Gouvernement n’a pas attendu votre question pour agir », a répondu le ministre de l’Environnement David Eray à Erica Hennequin. Il a décidé lors de sa séance de mardi d’écrire une lettre à la conseillère fédérale Doris Leuthard. Le texte demande à la ministre suisse en charge de l’environnement et de l’énergie d’agir auprès des autorités françaises pour les inciter à prendre des mesures en vue de la fermeture de la centrale Fessenheim. Le Gouvernement a également rencontré le préfet du Territoire de Belfort, Pascal Joly, pour le sensibiliser aux craintes de la population jurassienne. Il a également fait part de ses inquiétudes à l’ambassadeur de France en Suisse. /lbr

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo