Le sort des migrants réveille les souvenirs de la 2e Guerre

Denise Messerli Zoom sur « Denise Messerli » (touche ESC pour fermer)
Denise Messerli

Denise Messerli ne peut regarder les images des migrants à la télévision. Cette habitante de Courfaivre en a les larmes aux yeux. Ces populations qui fuient la guerre en Syrie font remonter en elle bien des souvenirs.

L’exil

Alsacienne, Denise Messerli a passé son enfance à Neuf Brisach, tout proche de la frontière. En 1939, alors âgée de 7 ans, elle et tous les habitants de son village, à l’exception des hommes mobilisés, sont évacués pour fuir l’arrivée des Allemands. Suit un long voyage jusqu’à l’autre bout de la France, dans le Lotte-et-Garonne, où la population locale réserve un accueil très froid aux réfugiés : « Voilà les Allemands », amalgame à cause de la langue, le dialecte alsacien.

La germanisation et les bombes

Une fois la France sous le joug allemand, le retour au village est organisé. Un véritable programme de germanisation est imposé à la population. Denise devient Grettel. Elle assiste aux horreurs de la guerre : les hommes forcés à partir combattre côté allemand et à tirer sur leurs cousins français, sous peine de voir leur famille envoyée dans les camps, les familles juives qui disparaissent, les jeunes filles blondes emmenées dans des maisons pour y concevoir des bébés. Puis la libération, son cortège de bombardiers, les sirènes, les grenades au phosphorent qui rasent la belle ville de Neuf Brisach, conception de Vauban.

La Suisse toute proche, si calme et préservée, est un rêve pour Denise Messerli qui vient y travailler peu après la guerre. Elle partira encore à Paris, réapprendre le français, avant de revenir s’installer dans la région et y trouver l’amour. Ces souvenirs paraissaient bien lointains, ils reviennent durement se rappeler à Denise Messerli quand elle voit la guerre sur son écran TV. Comme elle le dit, « avoir la guerre, encore maintenant, ce n’est pas juste ». /iqu

Aujourd’hui, regarder la télévision et voir ces cohortes de migrants serre le cœur de Denise Messerli

Les images diffusées à la télévision remémorent à Denise Messerli des moments difficiles de son propre parcours de vie. Elle nous en livre quelques extraits en témoignage

Partager
Link
Météo