Un sas pour les marchandises importées à Boncourt

Douane Zoom sur « Douane » (touche ESC pour fermer)
La douane de Boncourt attire les promoteurs.

Valoriser la plateforme douanière de Boncourt. C’est l’objectif de la société des Ports francs du Jura qui sera prochainement créée. Ses locaux vont se situer dans le futur bâtiment de l’entreprise les Balcons de l’Ajoie. Fin mars, la commune lui a vendu un terrain de 6’000m2 sur le site de la Queue au loup. Ce projet est soutenu par la fiduciaire valaisanne AAGS. La société des Ports francs du Jura va développer un entrepôt douanier ouvert, sous autorisation de l’Administration fédérale des douanes. Il s’agit en fait d’un lieu de stockage où le paiement des taxes douanières est suspendu le temps de l’entrée définitive des marchandises en Suisse au rythme souhaité par le client. Cette structure permettra d’alléger la charge administrative, de stocker temporairement et d’éventuellement transformer ces biens.

 

Boncourt : une nouvelle porte d’entrée pour les importations

Philippe Receveur, porteur du dossier et administrateur d’AAGS, souligne que ce sera « un outil de dynamisation des importations en Suisse en utilisant la porte d’entrée autoroutière de Boncourt ». Ce lieu servira de transit et n’aura pas pour vocation de stocker définitivement ces marchandises. La société des Ports francs du Jura n’est pas la première structure de ce genre dans la région, mais elle souhaite acquérir une dimension industrielle. Cette activité s’est particulièrement développée dans la région bâloise et à Chiasso. Avec l’ouverture complète de l’A16 et la saturation de la porte d’entrée bâloise, les importations de France et d’Allemagne pourraient transiter par Boncourt. De ce fait, la région aurait une belle carte à jouer, c’est du moins l’avis des promoteurs de ce projet. /ncp

Partager
Link
Météo