Des licenciements en vue au Noirmont

Le monde horloger à nouveau touché par des licenciements. L’entreprise Ernest Borel s’apprête à remercier neuf personnes sur la quarantaine de collaborateurs que compte la firme de montres de luxe basée au Noirmont. Une période de consultation de dix jours a été ouverte pour tenter de limiter le nombre de ces départs forcés. L’information, révélée par l’Impartial, a été confirmée par Loïc Dobler, le responsable régional auprès de Syna Jura. /afa

Partager
Link
Météo