Tête de Moine : une fête et des opportunités

De g. à dr.: Guillaume Davot (directeur de Jura bernois Tourisme), Bernard Leuenberger (président de la Chambre d'agriculture du Jura bernois), Magali Ackermann (Fondation Rurale interjurassienne), Jean-François Roth (président de Suisse Tourisme et parrain de la manifestation), Markus Gerber (maire de Saicourt et président du comité de pilotage) et Olivier Isler (gérant de l'interprofession Tête de Moine) Zoom sur « De g. à dr.: Guillaume Davot (directeur de Jura bernois Tourisme), Bernard Leuenberger (président de la Chambre d'agriculture du Jura bernois), Magali Ackermann (Fondation Rurale interjurassienne), Jean-François Roth (président de Suisse Tourisme et parrain de la manifestation), Markus Gerber (maire de Saicourt et président du comité de pilotage) et Olivier Isler (gérant de l'interprofession Tête de Moine) » (touche ESC pour fermer)
De g. à dr.: Guillaume Davot (directeur de Jura bernois Tourisme), Bernard Leuenberger (président de la Chambre d'agriculture du Jura bernois), Magali Ackermann (Fondation Rurale interjurassienne), Jean-François Roth (président de Suisse Tourisme et parrain de la manifestation), Markus Gerber (maire de Saicourt et président du comité de pilotage) et Olivier Isler (gérant de l'interprofession Tête de Moine)

Créer de la proximité entre producteurs et professionnels de la vente de fromage : c’est l’un des objectifs de la première Fête de la Tête de Moine qui se tiendra de vendredi à dimanche à Bellelay. La manifestation organisée par l’Interprofession Tête de Moine, les Chambres d’agriculture du Jura bernois et du Jura, la Fondation rurale interjurassienne, Jura & Trois-Lacs et la commune de Saicourt vise à mettre en valeur cette spécialité régionale. Une cinquantaine d’animations seront proposées au public. Les organisateurs attendent 5'000 personnes. Au-delà d’un week-end de fête, il s’agit aussi de séduire de nouveaux marchés.

Une alternative pour les producteurs de lait

« Dans le contexte actuel de la crise du lait, des produits à haute valeur ajoutée comme le célèbre fromage de Bellelay peuvent offrir des débouchés intéressants pour les producteurs », selon Jean-François Roth. Le président de Suisse tourisme – et ancien ministre jurassien – parraine cette manifestation. Le gérant de l’Interprofession Tête de Moine, Olivier Isler, partage cet avis. La fête se destine à la population, mais aussi aux professionnels. Olivier Isler estime qu’il est important de rapprocher producteurs, vendeurs et consommateurs hors des lieux de transaction habituels.

Une Girole d’Or pour les meilleurs producteurs

Parmi les nombreuses animations proposées ce week-end, le public aura l’occasion d’élire les meilleures Têtes de Moine dans la catégorie Classique et Réserve. Les six principaux producteurs de la région seront en lice, et les deux élus recevront un nouveau prix créé pour l’occasion. Il s’agit d’une girole plaquée or. Olivier Isler déclare avec humour que ce produit pourrait ensuite être commercialisé : « les clients fortunés pourraient être intéressés, au même titre que par une belle montre en or ». /ast

Partager
Link
Météo