Elle part rencontrer un condamné à mort

Deux cellules de prisons Zoom sur « Deux cellules de prisons  » (touche ESC pour fermer)
photo archives

Une Jurassienne part au Texas rencontrer un condamné à mort. Cela fait 19 ans que Sophie Dumortier correspond avec un Américain menacé d'exécution. Elle est entrée en relation via l'association basée en Suisse Lifespark. Au fil des lettres, elle a appris à connaitre cet homme, sans jamais savoir ce qu'il a commis pour se retrouver là - « je sais juste qu'il s'agit d'un crime passionnel », a-t-elle expliqué mardi dans La Matinale sur RFJ.

« Je suis opposée à la peine de mort, mais cela ne signifie pas que je milite pour la liberté » a témoigné Sophie Dumortier. « La plupart des gens emprisonnés pour crimes ne méritent pas la liberté. La sécurité de la population passe avant tout », détaille-t-elle,« mais tout le monde a le droit à un minimum de respect. » Et Sophie Dumortier d'expliquer les conditions de détention: « Il vit dans une cellule de 2m sur 3m pratiquement 24h par jour. Il a une toute petite fenêtre qui donne sur un mur. Lorsqu'il se douche, l'eau est bouillante ou glacée. Lorsqu'il fait des températures caniculaires, la prison fait marcher la climatisation à tel point qu'il grelotte. C'est de la torture. »

Citoyenne des Genevez, Sophie Dumortier se rend dans la prison texanne une fois par année depuis 2010, année où son correspondant aurait dû être exécuté si son avocat n'avait pas trouvé un argument permettant de repousser la date. Entre la fin de ce mois d'avril et le début mai, elle rencontrera ce condamné quatre fois pour un total de 16h de discussions, toutes soumises à l'écoute, comme l'intégralité des lettres d'ailleurs, qui sont d'abord lues par les responsables de la prison avant d'être envoyées ou transmises au détenu. /clo

Ce témoignage vous intéresse, vous interpelle, (ré)écoutez-le ci-dessous (uniquement depuis la version classique de notre site internet).

« Je n'ai pas choisi mon correspondant »

« Son crime ? Il ne m'en a jamais parlé »

Partager
Link
Météo