Le FC Bienne exclu de Challenge League

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Le FC Bienne n'a plus le droit de participer au championnat de Challenge League de football.

Le FC Bienne est exclu de la Challenge League avec effet immédiat. La Commission de discipline de la Swiss Football League annonce avoir retiré la licence au club seelandais. Il est reproché à ses dirigeants d’avoir violé à répétition le devoir d’informer la ligue sur la situation financière effective du FC Bienne.

La SFL estime que la formation n’est plus gérée de façon à répondre aux exigences d’une licence. De plus, un éventuel recours dans les cinq jours n’aura pas d’effet suspensif, pour éviter des inégalités au niveau de la compétition.

Conséquence sur le classement : le FC Bienne se retrouve au dernier rang. Toutes ses parties jouées durant la 2ème phase seront comptabilisées avec un résultat de 0-0, et avec 0 point pour les deux équipes engagées, comme le prévoit le règlement. Les buts marqués et les statistiques individuels des joueurs seront maintenus. /gwe-comm

Le commentaire de Raphaël Chalverat

Ce mercredi 27 avril 2016 est un jour noir pour le sport régional. Le couperet est finalement tombé. Exit le FC Bienne de l’élite du football suisse. Il faut désormais reconstruire sur l’immense champ de ruines laissé en héritage par le sinistre Carlo Häfeli, marchand d’illusions et de fausses promesses.

Quel gâchis ! Quelle tristesse ! En 2008, avec Dieter Münstermann, le club seelandais avait été promu en Challenge League. Il n’avait plus joué en Ligue nationale depuis 1989 ! Le FC Bienne – champion de Suisse en 1947 – avait alors ravivé la flamme du ballon rond dans cette bonne vieille Gurzelen qui sentait si bon le football. Le fantastique duo d’entraîneurs Philippe Perret-Robert Lüthi est arrivé à la barre. Il a proposé du jeu chatoyant, souvent spectaculaire, avec des joueurs enthousiastes. On se souvient notamment des magnifiques épopées en Coupe de Suisse. Rappelez-vous, Bienne avait battu le grand FC Bâle 3-1 en quart de finale le 3 mars 2011, dans une enceinte en feu.

Et puis, le début de la fin, en 2013 déjà. L’arrivée de nouveaux dirigeants désireux de professionnaliser le club – dont le très contesté directeur sportif Stefan Freiburghaus – l’éviction de Philippe Perret, puis tour à tour de tous ceux qui étaient l’âme du FC Bienne, Arturo Albanese en tête. Le club a alors perdu de sa superbe. Il a été sauvé de la relégation sur le tapis vert le printemps dernier grâce aux soucis financiers de Servette.

L’ouverture du nouveau stade de la Tissot Arena était censée redonner un coup de fouet. Nouvel actionnaire majoritaire, Carlo Häfeli a débarqué avec ses ambitions. On ne se doutait pas que l’avocat zurichois allait devenir le fossoyeur du FC Bienne. L’homme a trompé son monde. Une tromperie impardonnable…

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.