Du trampoline plutôt que du ski

Le manque de neige dans la région n'a pas fait que des malheureux. Le Dido Parc, ce parc couvert de jeux situé à Bassecourt, a signé une année 2015 record avec 16'000 entrées enregistrées. La population jurassienne et environnante s’est précipitée dans la grande halle verte qui se trouve à l’entrée du village vadais. La même tendance s’est dessinée en début d’année 2016. Il faut dire que la météo a joué en faveur du parc. En effet, « de nombreux parents ont voulu occuper leurs enfants durant les vacances de Noël et pendant la semaine blanche, alors que la neige faisait défaut », souligne le directeur du Dido Parc, André Saucy. De plus, « le printemps et la douceur peinent à arriver », ajoute-t-il. D’autre part, il estime que les travaux conséquents effectués au parc portent ses fruits. L’accueil et le restaurant ont notamment été agrandis.

Le printemps peut arriver

Le Dido Parc ne se contente toutefois pas d’attirer les enfants jurassiens et des environs durant l’hiver. André Saucy et son équipe ont récemment aménagé les alentours du parc pour permettre aux parents de se sentir à l’aise et aux enfants de pouvoir disposer de jeux dedans et dehors. Le directeur des lieux entend bien continuer à investir et va s’atteler à effectuer les travaux de finition de son agrandissement dans les prochains mois. /mle

Partager
Link
Météo