L’Hôpital du Jura retrouve les chiffres noirs

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Hôpital du Jura

Des résultats qui vont dans la bonne direction. L’Hôpital du Jura a présenté jeudi son rapport d’activité pour l’année 2015. Les comptes bouclent sur un bénéfice de deux millions de francs, une opération qui permet d’éponger les pertes enregistrées les années précédentes. Concrètement, les recettes ont augmenté de 1,8% alors que les charges d’exploitation affichent une baisse de 1,2%. Cette embellie a également permis de réduire l’endettement et de constituer une réserve pour investissements futurs. Les fonds propres ont par ailleurs progressé de trois millions de francs. Une tendance qui donne à l’établissement une plus grande marge de manœuvre pour s’autofinancer. 

Une réorganisation nécessaire

Les responsables ont salué « les efforts engagés depuis trois ans par toute une institution ». Pauline de Vos Bolay, la présidente du conseil d’administration de l’HJU, a souligné « un résultat exceptionnel qui permet de redonner confiance pour l’avenir ». Elle a également mis en évidence les mesures prises pour clarifier la mission des différents sites. Les activités opératoires ont été centralisées sur le site de soins aigus à Delémont en 2015 alors que les unités de gériatrie aiguë et de soins palliatifs ont été développées sur le site de Porrentruy.

Toujours plus du monde en attente d'une place en EMS

Au niveau des patients, l’HJU a enregistré une nouvelle hausse du nombre de personnes âgées en attente d’une place en EMS, avec une moyenne de 28 LAPR (Lits d’Attente en vue de Placement en Résidence) contre 23 en 2014. Cette évolution a pesé sur la capacité d’accueil de l’établissement au niveau de la rééducation et des soins aigus. Certains patients ont également dû être transférés vers d’autres hôpitaux. Selon le directeur de l’Hôpital du Jura, Kristian Schneider, plusieurs pistes sont envisagées pour remédier à cette situation. L’institution travaille notamment avec l’Association des institutions jurassiennes pour les personnes âgées (AJIPA) pour mieux orienter les personnes qui cherchent une place en EMS.

Encore des incertitudes pour l’avenir

L’amélioration des résultats ne doit pas laisser penser que l'Hôpital du Jura est sorti d’affaire. En 2015, l’activité des soins aigus a légèrement baissé et sans une augmentation de la lourdeur des cas, les produits auraient diminué. De plus, les responsables voient la participation financière du canton par le biais des prestations d’intérêt général encore diminuer à l’avenir. /alr + comm

Partager
Link
Météo