Martial Courtet au chevet des sports de combat à Delémont

Les adeptes de sports de combat sont à la recherche d’un local à Delémont. Comme RFJ vous l’a appris lundi, le Shin Tai Karaté Do ne pourra plus disposer de son dojo à la fin du mois, puisque le bail n’a pas été prolongé. Du coup, les karatékas, mais aussi les boxeurs, veulent se regrouper pour trouver une solution. Objectif : pouvoir continuer de pratiquer leur sport et assurer la pérennité des clubs.

Un appel a été lancé sur le réseau social Facebook pour dénicher une salle de 200 à 300 mètres carrés à Delémont, et Martial Courtet a été sollicité. Le ministre en charge des Sports a répondu dans la foulée pour proposer une rencontre entre tous les acteurs : clubs, Ville et Etat. « J’essaie de répondre le plus possible aux sollicitations. On est ici dans une problématique qui nous préoccupe : les lieux où pratiquer du sport. Le ministre n’est pas un magicien. Je me considère dans le cas présent comme un facilitateur. Si par le biais d’une rencontre on peut mettre les différents acteurs autour de la table pour essayer de trouver une solution, ça vaut la peine de dialoguer. Les autorités sont proches de la population. Il faut défendre cela », explique Martial Courtet. Et de préciser : « Il n’y a pas de promesse là-derrière, mais une volonté de travailler dans ce dossier. On fera ce qu’on peut, mais chacun doit y mettre du sien. Ce n’est pas avec un message au ministre sur Facebook que l’on va régler la situation. La démarche permet au moins d’ouvrir le dialogue ». /rch

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo