Un mystérieux saint jurassien

Saint Fromond Zoom sur « Saint Fromond » (touche ESC pour fermer)
Saint Fromond, selon un ex-voto du XVIIème siècle à l'église de Bonfol.

Sa vie et même son existence restent une énigme pour les historiens : saint Fromond sera fêté vendredi à Bonfol, comme à chaque lendemain de l’Ascension. Une messe suivie d’une procession vers la fontaine et la chapelle qui lui sont dédiées se tiendront vendredi matin dès 9h30 dans la localité ajoulote. Les cérémonies donnent lieu à une bénédiction d’animaux puisque saint Fromond est considéré comme le protecteur des animaux et des champs. Il aurait provoqué la guérison non seulement d’hommes mais aussi de bétail lors d’épidémie, notamment, ce qui constitue une particularité unique.

La première trace du culte voué à l’ermite de Bonfol date de 1606 et les reliques du personnage sont toujours conservées dans l’église du village. Autre particularisme : Fromond aurait vécu au VIIème siècle mais – contrairement à ses contemporains Ursanne, Imier ou encore Germain et Randoald – aucun document écrit de l’époque ou plus tardif n’atteste de son existence. Entretien à découvrir ci-dessous (uniquement sur la version classique du site) avec Damien Bregnard, conservateur adjoint aux Archives de l’ancien Evêché de Bâle :

L’entretien avec Damien Bregnard a été réalisé par François Comte / fco

Partager
Link
Météo