André Ory n’est plus

André Ory est décédé le 4 mai dernier dans sa 93e année indique le Journal du Jura dans son édition de mercredi. L’homme, originaire de Develier, a eu de nombreuses casquettes : vice-chancelier du canton de Berne, député ou encore recteur du Gymnase français de Bienne. Il était également connu pour être le père des plébiscites en cascade. Pour cette raison, les milieux autonomistes le tiendront responsable de la partition du Jura.

André Ory est devenu le premier président de la FJB, la Fédération des communes du Jura bernois. Il en avait été l’initiateur et le concepteur. Cette fédération peut être considérée comme l’ancêtre du Conseil du Jura bernois. André Ory a également transmis le goût de la politique à l’un de ses enfants. Sa fille Gisèle Ory a notamment été conseillère d’Etat dans le canton de Neuchâtel.

Une cérémonie d’adieu a eu lieu dans l’intimité au Temple réformé de Vauffelin mardi. /seb

Partager
Link
Météo