Adieu les déchets, fini la décharge !

Décharge Bonfol Zoom sur « Décharge Bonfol » (touche ESC pour fermer)
La décharge de Bonfol, photographiée en mai 2016.

Bonfol n’est tantôt plus une décharge industrielle de déchets chimiques ! L’excavation du site du village ajoulot touche à son terme. « Les travaux se termineront d’ici un mois », a révélé Michael Fischer, directeur de la Chimie bâloise (BCI), jeudi matin dans l’ « émission spéciale Bonfol » mise sur pied par la rédaction de RFJ dans La Matinale. « Une date précise n’est pas possible à déterminer. Il nous reste une surface de déchets de 1000m2 à évacuer, mais on ne devrait pas avoir de mauvaise surprise ».

C’est donc la fin d’un très long calvaire pour Bonfol et ses habitants. Un calvaire démarré en 1961 lorsque la chimie bâloise a commencé à déposer - « en fûts et en vrac. Sans inventaire. » écrivait José Ribeaud dans son livre Maudite décharge – 114'000 tonnes de déchets chimiques. Le macabre défilé a duré jusqu’en 1975, mais ce n’est qu’en l’an 2000 que le Gouvernement jurassien est parvenu à imposer à la BCI d’assumer pleinement l’assainissement total du site ajoulot. L’excavation a démarré en 2010 et se terminera donc 6 ans plus tard.

Déconstruire…puis redonner à la nature

Fin de l’excavation ne signifie toutefois pas fin du chantier. La BCI mettra encore deux ans pour remblayer puis démonter la halle, « qui sera détruite » a précisé Michael Fischer. Ensuite seulement, le projet de réaménagement du site pourra se mettre en place…pour autant qu’il soit défini.

Mario Botta restera-t-il dans le projet ?

Ce travail est celui d'Escale Bonfol, fondée voici bientôt cinq ans pour dynamiser le village, notamment sur le plan touristique. L'association travaille depuis deux ans sur un projet dessiné par l’architecte tessinois Mario Botta. Projet qui devra être redimensionné, car pas conforme aux lois forestières fédérales. Escale Bonfol l’a annoncé mardi lors de son assemblée générale. « Désormais, on sait qu’on a le droit de laisser une partie du mur, a expliqué Yannis Cuenot, du comité d’Escale Bonfol. On pourra aussi construire une tour, et le reste du site sera reboisé ». Mais Botta restera-t-il dans le coup ? Ce n’est pas encore certain. « C’est vrai que lorsqu’on lui a dit qu’il fallait revoir les plans, les rapports ont été froids, a avoué Yannis Cuenot. Mais Mario Botta s’est laissé convaincre par différents arguments et reviendra sur le site avant de rendre sa décision finale ». Il reste, pour l’heure, l’architecte souhaité pour déterminer la nouvelle image du site de la décharge de Bonfol. /clo

Retrouvez l’intégralité de l’émission spéciale ci-dessous (uniquement depuis la version classique du site internet). Vous entendrez Michael Fischer (directeur de la BCI), Fernand Gasser (maire de Bonfol), Yannis Cuenot (responsable réaménagement à Escale Bonfol) et José Ribeaud (auteur du livre Maudite décharge).

Contexte historique avec José Ribeaud

Position de la commune et rapports avec la BCI

Reportage sur le site de l'excavation

Fini la pollution, donnons une autre image du village

Quel avenir pour le site ? Avec Mario Botta ?

Partager
Link
Météo