Marier activités industrielles et nature

Carrière Lachat Zoom sur « Carrière Lachat » (touche ESC pour fermer)
Une partie de la carrière de l'entreprise Lachat SA est mise de coté pour la nature.

La gestion exemplaire d’une carrière. C’est ce qu’a réalisé l’entreprise Lachat SA sur son site à Courtemaîche. La carrière Tchu Moueni a reçu vendredi le label de la Fondation Nature et économie. Une première dans le Jura. L’exploitation des 71'000 m2 conjugue l’activité industrielle et la protection de l’environnement. Cette certification salue le travail accompli, notamment par les machinistes, pour aménager des zones de repos temporaire pour la faune et la flore typiques des milieux pionniers. Ces sites deviennent rares en Suisse. Ainsi à travers les dunes de cailloux, on trouve des talus végétalisés, des étangs et des gouilles d’eau. Une carrière au cœur d’une forêt n’est donc pas forcément une perte de diversité, au contraire, selon le porteur du projet pour l’Association suisse des gravières et du béton. Beat Haller souligne que « dans une carrière active, la moitié du site est utilisée par l’entreprise. Le reste est laissé, de manière temporaire, à la nature. ».

 

Sensibiliser à la protection des milieux pionniers

Pour obtenir ce label, l’Association suisse des gravières et du béton a sensibilisé et informé les machinistes depuis trois ans. Selon le directeur de l’entreprise Lachat SA, Matthieu Comte, cette nouvelle manière de se comporter dans une carrière n’a pas engendré de surcoût ou de charge de travail supplémentaire. La société réfléchit déjà à appliquer les mêmes principes sur ses quatre autres sites à travers le canton. /ncp

Partager
Link
Météo