Remous au Conseil de ville à propos de l'Inter

La gestion de l'Inter devant le Conseil de ville de Porrentruy. Le PCSI, le PLR et le groupe PS-Les Verts ont relevé jeudi soir les problèmes en lien avec la gestion du restaurant de cette salle de spectacle. Quelques jours après l'inauguration, la population a appris l'éviction du gérant de la brasserie, rapidement remplacé. Cette décision a mis en lumière l’existence de la société « L'Inter Porrentruy SA » qui gère l’établissement, mais le ou les investisseurs souhaitent rester anonymes selon le journal l’Ajoie. Les conseillers de villes ont tenté lors de questions orales d’obtenir des réponses, en vain.

 

Attestation officielle à l'appui

Dominique Hubleur du PCSI a mis en avant les rumeurs sur la présence dans cette société d’un membre de l’exécutif communal. Selon lui, il est dans l’intérêt public d'obtenir ces données, puisque le contribuable a payé pour rénover le bâtiment. Le maire, directement mentionné, a affirmé n'avoir aucun intérêt dans cette société, attestation officielle notariale à l’appui. Par contre, Pierre-Arnauld Fueg n’a pas relevé l’identité des investisseurs et n’a pas informé sur le montant du loyer encaissé par la Municipalité.

La socialiste Lisa Raval s’est intéressée au manque d’information fournie au Conseil de ville quant au mandat de gestion confié à « L’Inter Porrentruy SA ». Le conseiller municipal Pierre-Olivier Cattin s’est levé à la surprise générale. Il est dorénavant chargé du suivi de l’Inter alors que le maire devait s’occuper des rénovations. L’exécutif a estimé que le choix du gérant lui incombait, sans pour autant cacher volontairement des informations sur l’existence de cette société qui a un bail de deux ans. Les deux conseillers de ville n’ont pas été satisfaits des réponses. Les explications seront peut-être plus développées lorsque la troisième question orale du PLR, transformées en question écrite faute de temps, sera traitée par le Conseil municipal. /ncp

Partager
Link

Galerie photos liée

13.09.2014
Météo