Faire des bulles pour s’entraider

Fabienne Hostettler Zoom sur « Fabienne Hostettler » (touche ESC pour fermer)
Selon la responsable pour la région de Bienne et du Jura bernois, Fabienne Hostettler, près de cent thèmes sont traités dans les groupes du canton de Berne.

L’entraide autogérée se dévoile au public. Les associations suisses d’écoute et de soutien organisent samedi après-midi leur première action nationale. Pour les groupes romands, l’événement a lieu samedi à 14h sur la place Pestalozzi à Yverdon-les-Bains. L’objectif est de réunir un maximum de personnes pour produire des bulles de savon. La symbolique est de sortir de sa bulle pour trouver une écoute et échanger autour de thèmes spécifiques.

Plus de 600 groupes de parole en Suisse

En Suisse romande, chaque canton a sa propre structure d’entraide autogérée. Il s’agit donc de groupes créés et organisés par des personnes touchées par un certain thème, comme le divorce, le cancer, la dépression, ou d’autres problématiques sociales. La responsable de la région de Bienne et du Jura bernois, Fabienne Hostettler (uniquement depuis la version classique du site) :

Selon Fabienne Hostettler, échanger autour d’un thème commun permet aux personnes volontaires une aide supplémentaire :

Entraide autogérée Zoom sur « Entraide autogérée » (touche ESC pour fermer)
L'entraide autogérée a fait des bulles à Yverdon samedi après-midi. (Source : Info-Entraide)

En Suisse, environ 600 thèmes sont abordés par les groupes d’entraide, explique Fabienne Hostettler. Le canton de Berne en compte une centaine. Dans le Jura, le groupe Info-Entraide est géré par Caritas. /aro

Partager
Link
Météo