Le port du voile devant le Parlement

Le port du voile dans les écoles interpelle au Parlement jurassien. Lors des questions orales, mercredi matin, l’élu PDC, Yves Gigon, a interrogé le Gouvernement à ce sujet. Selon le député de Courgenay, « les écoles du canton ont reçu une information selon laquelle le port du voile devrait être autorisé dans les établissements ». Avant d’ajouter : « En terre chrétienne, alors que le Crucifix est interdit, on y autoriserait le voile ? ». Il demande des explications à l’exécutif.

« Il n’est pas question de mettre en opposition des signes religieux ». Le ministre de la formation et de la culture Martial Courtet s’est basé sur le droit constitutionnel et le Tribunal fédéral pour donner sa réponse : « Selon le TF, un foulard qui ne dissimule pas le visage est toléré car il ne restreint pas la communication entre un élève et l’enseignant. Au contraire un voile intégral empêche cette communication et ne pourra pas être admis ». Donc, un foulard simple est accepté pour autant que cela ne perturbe pas le déroulement des cours, « en particulier l’éducation physique », précise le ministre.  Martial Courtet rappelle encore que l’article 22 de la loi cantonale sur le personnel ne permet pas à une enseignante de porter le voile dans un souci d’éviter tout prosélytisme religieux. /lbr

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo