Les Panama papers éclaboussent le Jura

Une société de Porrentruy serait impliquée dans le scandale des Panama papers. Il s’agit de l’entreprise de gestion financière Herculis Partners SA. L’information a été révélée mercredi matin au Parlement jurassien lors du développement d’une interpellation du député Pierluigi Fedele. L’élu CS-POP a demandé au Gouvernement si cette société figure dans les radars de l’administration fiscale jurassienne et si le canton investigue pour connaître l’éventuelle étendue du problème sur le territoire jurassien.

Enquêtes en cours

Dans sa réponse, le ministre des finances, Charles Juillard, a confirmé que des enquêtes sont actuellement menées par le service des contributions et le Ministère public afin de déterminer si des contribuables jurassiens pourraient être impliqués dans ces affaires. « A ce stade, il semble apparaître que, hormis la société Herculis Partners SA, nous n’avons pas d’éléments allant dans ce sens », a déclaré le ministre des finances. « Quant à cette société établie à Porrentruy, elle travaille à priori beaucoup plus pour des entreprises et clients étrangers que jurassiens. Le risque de voir des Jurassiens concernés paraît ainsi extrêmement faible, mais nous allons continuer d’investiguer pour nous en assurer », a ajouté Charles Juillard.

Double casquette ?

Lors de la discussion générale, le député socialiste Loïc Dobler est monté à la tribune du Parlement pour faire part de son étonnement, après avoir fait une recherche sur internet. Il y aurait découvert que l’ancien chef du service des contributions, Pierre-Arnauld Fueg, aurait été le directeur de la société Herculis Partners SA du 19 février 2013 au 2 mai 2014, alors qu'il a quitté son poste au service des contributions le 31 mars 2013.

Simple juriste dès avril

Selon le principal intéressé, ces dates sont erronées. Documents à l’appui, Pierre-Arnauld Fueg affirme avoir pris ses fonctions début avril. « J’étais engagé au sein de cette société en tant que juriste », explique l’ancien chef des contributions. « Il ne m’appartient donc pas de me prononcer sur l’implication ou non de Herculis Partners SA dans le scandale des Panama papers. Cette question-là doit être posée à l’un des administrateurs de cette société, et ce n’est pas moi », précise Pierre-Arnauld Fueg. /afa+lbr

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo