Christel Lovis n’en veut pas

Christel Lovis a refusé la place laissée vacante par Jean-Yves Gentil au Conseil communal de Delémont. La socialiste, vient-ensuite à la succession, a évoqué des raisons personnelles. Le Parti socialiste delémontain se réunira en assemblée extraordinaire le 17 juin pour désigner un représentant. Un appel à candidature a été lancé. Murielle Macchi-Berdat s’est déjà mise à disposition du parti. La conseillère de ville et actuelle présidente du groupe socialiste au Parlement jurassien est pour le moment seule dans la course. /comm+ncp

Partager
Link
Météo