Gilles Brenier : l’investisseur anonyme de L’Inter

L’investisseur mystère de L’Inter à Porrentruy sort de l’ombre. Le Conseil municipal a reçu un courrier de Gilles Brenier, que la municipalité a communiqué mercredi. Il y informe être l’investisseur qui a permis la création de la société d’exploitation du restaurant de la salle culturelle. Il est le copropriétaire de la société « L’Inter Porrentruy SA ». Gilles Brenier a tenu a révélé cette information pour clarifier la situation.

L’exécutif a choisi de rendre public cette lettre et a mis ainsi un terme aux spéculations les plus folles. Gilles Brenier explique dans sa lettre qu’il a pris connaissance des nombreux articles de la presse locale concernant son identité secrète. L’investisseur ne souhaite pas que son geste jette le discrédit sur l’activité du Conseil municipal. L’actuel propriétaire du Cheval Blanc à Porrentruy précise qu’il a prêté cette somme, 80'000 francs, pour contribuer à la réalisation de la salle de l’Inter. Ce Valaisan d’adoption écrit également que ce soutien financier est totalement désintéressé. Il compte céder ses actions à la gérante, lorsque Catherine Charmillot aura les ressources financières suffisantes.

 

L'envie de rester discret

Contacté dans l’après-midi, Gilles Brenier a investi dans la brasserie « pour rendre service à des gens qui ont envie de travailler ». Concernant sa volonté de rester anonyme, il estime que son soutien financier relève de la sphère privée. Il se dit d’ailleurs surpris du remous provoqué par son anonymat. Ce Français d’origine ne voyait pas « l’utilité d’étaler sur la place publique qu’il était l’actionnaire ».

Le Conseil municipal a également communiqué les conditions du bail à loyer qui court jusqu’au 31 décembre 2017. Le montant de la location s’élève à 24'000 francs par année. /iqu+ncp

 

Partager
Link

Galerie photos liée

13.09.2014
Météo