Des accents belges sur des notes jurassiennes

Le Jura sera bien représenté ces deux prochains week-ends à Montreux. Quinze fanfares jurassiennes participent à la Fête fédérale de musique au bord du lac Léman. La manifestation, qui se déroule tous les cinq ans, va attirer plus de 25'000 musiciens répartis dans 556 sociétés. Pour préparer ce grand rendez-vous, les ensembles font parfois appel à des directeurs de renom. Pendant quelques heures, ces professionnels distillent leur savoir-faire.

Un investissement pour l’avenir

L’invitation d’un chef extérieur est perçue comme un investissement. Les Belges Luc Vertommen et Michel Leveugle, l’Anglais Ian Porthouse et le Bernois Roland Fröscher ont, par exemple, passé un week-end dans le Jura. Plusieurs sociétés, comme La Covatte de Coeuve, la fanfare de Monstevelier ou encore les fanfares d’Alle, ont sollicité les services de ces professionnels afin de préparer au mieux leur prestation pour la Fête fédérale. Les conseils restent souvent gravés dans la mémoire des musiciens. Selon les directeurs habituels, les fanfarons sont d'autant plus attentifs et concentrés quand devant eux se dresse un directeur prestigieux. De ce fait, l’ensemble progresse plus rapidement. Pendant ces quelques heures, le chef invité met aussi l’accent sur les défauts récurrents et trouve des solutions pour y remédier. Pour les directeurs de ces fanfares, c’est aussi l’occasion de prendre du recul, d’écouter leur société sans se soucier de la gestuelle, et également d’appliquer les idées proposées. C’est finalement une fierté pour tous. /ncp

Partager
Link
Météo