Focus sur l’histoire de Moutier

(de gauche à droite) Laurent Coste, directeur de la campagne Zoom sur « (de gauche à droite) Laurent Coste, directeur de la campagne
(de gauche à droite) Laurent Coste, directeur de la campagne "Moutier, ville jurassienne", Maxime Zuber, maire de Moutier et François Boillat, avocat

Faites la liberté a fait la part belle à l’histoire cette année. La manifestation autonomiste s’est tenue samedi à la Societ’Halle Moutier. Cette dixième édition était d’une importance particulière pour le Mouvement autonomiste jurassien, à une année du vote communaliste dans la cité prévôtoise. Environ 300 personnes se sont retrouvées pour l’occasion.

La politique au coeur de la manifestation

Le volet politique de l’événement a débuté vers 17 heures. Laurent Coste a ouvert les feux. Le directeur de la campagne « Moutier, ville jurassienne » s’est attardé sur un rappel des faits politiques et électoraux. Il a retracé le processus de mûrissement qui a conduit Moutier jusqu’au vote du 18 juin 2017. Il a notamment évoqué plusieurs repères pour illustrer la volonté de la population prévôtoise de rejoindre le canton du Jura, avant de conclure par un slogan : « Jurassiens demain, Prévôtois toujours ! Voilà ce que nous sommes et serons ».

(son uniquement disponible depuis la version classique du site internet).

Laurent Coste, directeur de la campagne « Moutier, ville jurassienne »

Le public a chanté la Rauracienne pour conclure la partie politique Zoom sur « Le public a chanté la Rauracienne pour conclure la partie politique » (touche ESC pour fermer)
Le public a chanté la Rauracienne pour conclure la partie politique

C’est ensuite François Boillat, avocat, qui a pris la parole. Sceptique par le passé, il a parlé des doutes qui l’ont traversé et qui ont souvent émergé au sein de la population prévôtoise. Il a ensuite dévoilé le parcours qui l’a mené à se rattacher à la cause autonomiste, avant de récolter les vifs applaudissements du public.

Enfin, Maxime Zuber a clos les discours. Le maire de la commune a rappelé l’influence de la communauté jurassienne autonomiste dans le développement de Moutier. Il a notamment souligné l’attractivité économique, ainsi que le rayonnement social dont jouit la ville. Maxime Zuber s’est encore attardé sur l’avenir des institutions et associations culturelles, qu’il affirme être garanti si Moutier rejoint le canton du Jura.

La politique a ensuite fait place à une ambiance festive, avec un repas et une soirée animée  par l’humoriste Jérôme Mouttet, l’animateur de radio Patrick Dujany et le chanteur Simon Goldin. /mdu

Partager
Link
Météo