Bain de foule pour la piscine de Boncourt

Boncourt croit en l'avenir. Près de 200 citoyens de la commune frontalière ont participé lundi soir à une assemblée communale qui avait pour but de définir l’avenir de cette infrastructure. Les bassins ont été construits et financée par le philanthrope Gérard Burrus, mais sa fondation cessera d’exister en fin d’année. Deux variantes étaient proposées. La première portait sur une convention d’une durée de 20 ans avec le rachat de la piscine pour 1 franc, la seconde sur un contrat de prestation renouvelable tous les 3 ans avec une couverture des déficits plafonnés.

177 citoyens ont accepté le plan A. Personne n’a voté pour la variante B. Cette proposition supposait que la situation financière de la commune pouvait rapidement se détériorer. Une vision à court terme qui empêchait d’investir de grosses sommes pour, par exemple, changer le chauffage.

Lors des débats, plusieurs citoyens, des jeunes comme des plus âgés, ont évoqué la fierté que représente cette piscine, les bons moments passés dans ses murs, l’utilisation des bassins par les écoliers ou encore l’emploi de sept personnes. Tous ont souhaité pérenniser cette piscine à long terme. Et ils ont dû lever la main à plusieurs reprises, quatre fois, pour valider leur choix. Raphaël Schneider, chef du service des Communes, était présent pour s’assurer du bon déroulement des votes, car les vices de forme se cachent parfois dans les détails. /ncp

Partager
Link
Météo