Botanica au chevet des plantes sauvages menacées

Sensibiliser à la cause des plantes sauvages menacées : c’est la volonté du jardin botanique de Porrentruy. Il participe du 18 au 26 juin à la 10e édition de Botanica, la semaine des jardins botaniques suisses. L’événement a été présenté à la presse ce mercredi. Le thème de ce 10e anniversaire sera : « Les dernières de leur espèce ».

Un mot d’ordre : sensibilisation

L’objectif avoué de Botanica 2016 réside dans le fait de sensibiliser la population au danger qui pèse sur certaines plantes. En effet, l’être humain représente la menace la plus persistante. Les cueillettes, l’urbanisation ou encore la création de barrages mettent en péril plusieurs espèces. C’est également le cas du labourage des champs qui détruit certaines fleurs. Pour sensibiliser au mieux la population, les organisateurs de Botanica 2016 ont mis sur pied plusieurs animations, dont des visites guidées ou encore des balades commentées. Une soirée conférence au sujet des plantes sauvages menacées dans le Jura est également au menu. Le programme complet est à découvrir en lien ici.

Deux plantes privilégiées

A Porrentruy, les organisateurs de Botanica vont mettre en avant deux plantes sauvages menacées dans la région, à savoir la fritillaire pintade et la narcisse à fleurs rayonnantes (aussi appelées narcisse de Damvant). Selon Alain Mertz, le responsable du projet pour le jardin de Porrentruy, il arrive que certains cars s’arrêtent à Damvant pour que ses occupants cueillent plusieurs dizaines de narcisses. Alain Mertz rappelle que certaines bases légales existent et que cette pratique peut être amendée. /mle

Partager
Link
Météo