Les Médiévales cherchent des solutions

Les Médiévales en quête d’avenir. La grande manifestation doit avoir lieu l’année prochaine dans les rues de St-Ursanne. Mais la cité sera en partie en travaux, un chantier qui devrait s’étaler sur plusieurs mois. La manifestation, qui attire plus de 50'000 visiteurs en trois jours, ne peut se dérouler dans une cité en travaux. « On ne peut pas imaginer des Médiévales au milieu de tranchées ouvertes », selon Sauveur Tedesco. Le président de l’association souligne que d’autres événements sont confrontés aux mêmes difficultés, comme les Estivades ou le marché de Noël. L’association va solliciter prochainement le Conseil communal pour qu’il fournisse des garanties concernant l’état de la chaussée. Sauveur Tedesco espère que, par exemple, les tranchées puissent être couvertes le temps de la manifestation, mais déjà huit jours avant afin de monter les infrastructures.

 

Georges Migy à la tête du comité d’organisation

Georges Migy a accepté vendredi de reprendre la présidence du comité d’organisation. L’ancien maire de Glovelier et actuel conseiller communal à Haute-Sorne se réjouit de s’investir dans cet événement. Cet enfant de St-Ursanne souhaitait donner de sa personne pour sa ville d’origine. Georges Migy compte trouver des solutions à la problématique des travaux. L’organisation de la manifestation nécessitera « une précision impeccable pour ne pas prétériter le déroulement de la fête et pour garantir la sécurité de tous », selon le nouveau président du comité d’organisation. /ncp

Partager
Link

Galerie photos liée

12.07.2015
Météo