La Centrale d’Appels Sanitaires Urgents sera externalisée

Les prestations offertes par la Centrale d’Appels Sanitaires Urgents (CASU 144) seront externalisées. Le Gouvernement jurassien indique lundi que cette décision a été prise à la suite d’une analyse complète et précise des enjeux, aussi bien au niveau de la qualité des prestations que des coûts. Selon l’exécutif, les différentes études ont montré que la localisation d’une telle centrale téléphonique n’était pas déterminante pour assurer des prestations sanitaires de qualité.

Une centrale qui coûte chère

La centrale CASU 144 avait été créée en 2011 pour le seul canton du Jura. Les cantons de Berne et Neuchâtel avaient, en effet, choisi de ne pas participer au projet et s’étaient tournés vers d’autres options. Après quelques années d’exploitation, le volume d’activité de la centrale entraîne des coûts de fonctionnement élevés vu le bassin de population relativement restreint auquel elle s’adresse, d’après le Gouvernement. Celui-ci a donc décidé d’externaliser ce service.

Des offres de Romandie

Le choix du nouveau partenaire va passer par la rédaction d’un cahier des charges et d’un appel d’offres, pour une entrée en fonction prévue à mi-2017. Deux centrales romandes (Vaud et Fribourg) et une centrale régionale (Bienne) ont déjà proposé leurs services aux autorités jurassiennes. /alr + comm  

Partager
Link
Météo